L'ostéopathie crânienne

Cette rubrique comprend 3 articles. Retrouvez ci-dessous les articles 1 à 3.

En quoi consiste les techniques crâniennes ?

Le crâne est un miroir, une parabole qui reçoit les informations émanant du reste du corps. En le palpant, en "l'écoutant" c'est à dire en posant les mains de façon délicate à des endroits bien précis, le praticien a une idée de l'état de vitalité de son patient. On évalue au niveau des os du crâne les mouvements entraînés par le Mécanisme Respiratoire Primaire (MRP).

Lire la suite

Comment et pourquoi peut-on avoir intérêt à modifier la fluctuation du liquide céphalorachidien ?

Nous avons déjà vu que le liquide céphalo-rachidien fluctue à travers le corps. Ce qui signifie qu'il distribue ses précieuses qualités hormonales dans le corps entier. Il existe une quantité constante de 15 cl de ce "formidable porteur d'informations" sans cesse renouvelé. Il est produit au niveau du système ventriculaire du cerveau. C'est la phase de remplissage de ce système de "citernes". Il en est ensuite chassé.

Lire la suite

Quelle relation existe t-il entre le "général MRP" et ses "officiers de liaison" ?

Pour mieux comprendre et visualiser cette correspondance mécanique entre la fluctuation du liquide rachidien à travers la colonne vertébrale et ses effets mécaniques sur les différents étages, apparentons le rachis ou la colonne vertébrale a un ensemble de roues dentées ou d'engrenages. Le crâne avec l'occiput à sa base correspond à la première roue dentée. Le cou ou le rachis cervical avec ses 7 vertèbres correspond à la seconde roue dentée qui est mécaniquement liée à celle qui est juste au-dessus. Le rachis dorsal avec ses 12 vertèbres correspond à la troisième roue dentée qui répond à la mobilisation de celle qui est au-dessus. Le rachis lombaire avec ses 5 vertèbres correspond à la 4ème roue dentée. Le sacrum enfin qui équivaut à cinq vertèbres soudées entre elles correspond à la dernière roue dentée.

Lire la suite

1

Haut de page Haut de page ^